Aussi libres qu’un rêve de Manon Fargetton

Présentation

L’auteur
Née le 25 septembre 1987, elle a grandi à Saint-Malo. Elle est passionnée par le théatre et les littératures de l’imaginaire. En tant qu’auteur elle sera publiée dès 2005 avec « L’Autre », un poème, pour ensuite publier son premier roman « Aussi libre qu’un rêve », elle n’a alors que 17 ans.

Quatrième de couverture:
En cette fin du XXIème siècle, l’accès à un métier est régi par la loi des Dates de naissance. Ainsi, si vous êtes né en janvier, les métiers les plus cotés vous seront proposés; par contre, si vous êtes né en décembre, il ne vous restera que les métiers dont personne n’aura voulu.
Silnöa et Silnëi sont soeurs jumelles, mais l’une est née le 31 décembre à 23h58, et l’autre dans les premières minutes de janvier !
Cela ne les empêchera pas d’unir leurs forces pour combattre la tyrannie des Dates de naissance, en compagnie de Kléano, jeune chanteur d’un groupe de rock rebelle.

Mon avis:

Quand votre avenir est tout tracé en fonction de votre naissance, ça ne peut amener que frustration, du moins pour certains…
Silnëi est née en janvier et devrait se sentir privilégiée mais elle ne se sent pas à sa place.
Sa soeur jumelle, Silnöa, est née en décembre et ne se sent pas plus à sa place… Quelques minutes de différences pour leur naissance et elles se retrouvent à l’opposé l’une de l’autre. Même si ici, leur parent n’y font aucunes différences entre leurs deux filles !
De plus, la passion, la créativité sont inexistantes dans cette nouvelle société.
Tout est déterminé par votre naissance, il n’y a plus aucune place pour vos propres rêves, vos envies, on vous enferme dans un modèle que vous devez suivre sous peine de réprimande…
Pourtant la révolte arrive… et encore une fois initiée par des jeunes…

J’ai beaucoup aimé suivre les jumelles et leurs amis même si les personnages aurait pu être plus détaillés. La dystopie en elle-même est à peine développée !
L’histoire est intéressante mais manque un peu de profondeur et la deuxième partie est plus rapide, tout s’enchaine très (trop) vite.
Bref, j’ai bien aimé le livre, c’est fluide, pas le temps de vraiment s’ennuyer mais je m’attendait à mieux…

Si tu ne trouves plus rien… cherche autre chose !
Silnëi, page 84.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :